il y a des soirs où

Il y a des soirs où la colle bave, où le papier fait des bulles, des plis, part de travers et où l’encre est trop ou pas assez … les soirs où l’on arrête tout parce qu’on ne veut pas gâcher ce qui a été commencé avant, les soirs où rien ne tombe juste, souvent des lendemains ou après lendemains de grosse colère, quand on croit que c’est fini mais qu’on a encore le corps tout secoué au dedans. Inutile tentative de retour aux choses interrompues, il faut se relier autrement, écrire, relire ses notes, patienter…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s